Décidément, l’opportunité économique de développer un itinéraire correct, sécurisé, et accueillant pour les milliers de pratiquants de la Vélodyssée ne semble pas sauter aux yeux de tous les élus. Dommage.

Le parcours entre Tarnos avec une voie verte qui débouche sur une route en travaux depuis toujours, un cheminement casse-tête dans les petites rues boucalaises, un itinéraire à éviter avec les camions qui roulent sur la zone portuaire…  Il serait grand temps que la Vélodyssée fasse le lien correctement entre les aménagements remarquables des Landes, et les pistes réalisées depuis des années à Bayonne et Anglet.

Bayonne a sécurisé entièrement son entrée à Boucau. Maintenant, la balle est dans le camp de la Ville de Boucau et de celle de Tarnos (avec un Maire pourtant sportif) d’assurer une continuité sécurisée et à la hauteur touristique de la côte basco-landaise (sans parler des usagers qui aimeraient pouvoir aller travailler en vélo sans risquer pour leurs vies).

A suivre…

Source : La Vélodyssée sera-t-elle achevée ? – SudOuest.fr

Pin It on Pinterest

Share This