Le marquage des vélos est devenu obligatoire pour tous les vélos neufs vendus depuis le 1er janvier 2021. Tous les professionnels du cycle sont désormais dans l’obligation d’installer un marquage agréé par l’État, permettant l’identification des vélos. Depuis le 1er juillet 2021 pour les vélos d’occasion, ce dispositif est également applicable aux vélos revendus par ces professionnels.

Il est légitime de se poser la question de l’intérêt de la pose d’un marquage sur un vélo et de son efficacité, avant de déterminer lequel choisir parmi les différents procédés proposés.

Au travers de cet article, nous allons découvrir les raisons qui ont poussé le gouvernement à déployer ce dispositif d’identification des cycles, et les solutions à privilégier.

Plus de 400 000 vélos sont volés chaque année en France

C’est un véritable problème pour les forces de l’ordre ! Alors que ces derniers accumulent les vélos volés retrouvés par milliers, ils ne sont en mesure d’en restituer qu’une infime partie… Une question s’est alors posée au sein du gouvernement : comment maximiser le taux de restitution des cycles et permettre aux utilisateurs concernés par un vol de récupérer leur vélo ?

La solution proposée : installer un système permettant d’identifier les propriétaires des vélos volés lorsqu’ils seraient retrouvés. À l’aide d’un marquage d’identification solidement ancré sur le vélo. Bingo, le marché des systèmes de marquages pour vélos prend alors son envol ! Chaque fabricant d’un système de marquage devra faire passer des tests poussés de résistance à son dispositif, afin qu’il soit approuvé par l’État comme une solution adéquate.

Sur le marché aujourd’hui, il existe donc plusieurs solutions de marquage pour votre vélo. Tous ces systèmes ne se valent pas, et n’ont visiblement pas la même efficacité. Ainsi, le marquage de votre vélo dépendra de la valeur d’achat de ce dernier et de l’intérêt que vous devrez porter à sa capacité de restitution en cas de vol.

Voyons quels sont les différents marquages possibles pour votre vélo et leurs différentes caractéristiques.

Les différents marquages pour vélos

Il existe 3 grandes familles de marquages pour vélos agréées par l’État. L’étiquette autocollante, la micro-percussion ou le marquage par soudure chimique.

En termes de tarif, c’est l’étiquette qui se trouve être la plus accessible. Elle est facile à installer par votre vélociste et l’adhésif utilisé est suffisamment solide pour résister aux intempéries et à une tentative d’arrachage avec l’ongle.

Toutefois, elle apparaît peu résistante à un décollement avec l’ongle ou au cutter et se retrouve ainsi peu dissuasive en cas de vol… Certains se sont même pris au jeu d’une tentative de retrait, et y sont parvenus sans même abîmer le cadre du vélo. Donc, même si l’étiquette satisfait une obligation légale, sa résistance et l’efficacité de la protection qu’elle confère au vélo peuvent être remises en cause.

La Micro-Percussion est un dispositif qui, quant à lui, ne présente pas de possibilité d’arrachage, car il s’agit d’une gravure solide sur le cadre du vélo. Si cette méthode apparaît ultra efficace à première vue, elle n’est malheureusement que très peu répandue en raison de l’investissement matériel qu’elle implique aux vélocistes. Par ailleurs, c’est sa facilité de dissimulation qui est pointée du doigt : un simple autocollant peut être apposé discrètement sur le vélo, rendant la gravure non identifiable à première vue… En termes de coût, cette solution est un peu plus chère que le sticker, mais offre l’avantage de graver définitivement le numéro d’identification sur le vélo concerné.

La 3e solution sur le marché est le marquage par soudure chimique Recobike, un spécialiste du secteur. De notre point de vue, il s’agit du marquage qui se démarque le plus des autres. Issu d’un procédé innovant, le numéro d’identification du vélo est soudé au cadre du vélo à l’aide d’une résine. Procédé breveté, ce système est un peu plus cher que les autres, mais sa résistance est considérablement accrue par rapport à l’étiquette. Il ne peut pas être dissimulé en raison de son épaisseur. L’entreprise qui le fabrique est basée en France et offre un service d’investigation dédié en cas de vol de votre vélo pour faciliter sa restitution. Sa pose se fait en moins d’une minute.

marquage vélo antivol

Quel marquage choisir pour son vélo ?

Pas évident de se décider… En effet, si le prix est un critère majeur pour la plupart d’entre nous, on peut cependant se poser la question de l’efficacité du marquage que l’on choisit et ce qu’il nous apporterait réellement en cas de vol. Après tout, ce dispositif permet la restitution des vélos volés retrouvés par les forces de l’ordre.

De ce qu’on sait, les policiers et gendarmes retrouvent près de 200 000 vélos chaque année, soit près d’1 vélo volé sur 2. Ce chiffre est considérable !

Alors pour faire votre choix, il vous suffit de vous poser la question suivante : « Suis-je prêt à mettre 25 € lors de l’achat de mon vélo d’une valeur de 1000 € ou plus, pour maximiser ses chances de restitution en cas de vol ? » La réponse est évidente sur un vélo d’une telle valeur ! Et dans ce cas, privilégiez le marquage par soudure chimique Recobike pour ses caractéristiques.

En revanche, si vous achetez un vélo à 100 € en grande surface, en installant un marquage représentant 25 % de la valeur de vélo, on peut comprendre que ça ne soit pas une priorité absolue ! À vous donc de faire votre choix à la vue des tarifs et de l’efficacité des différents marquages proposés.

vélo marquage

À terme, un dispositif particulièrement dissuasif contre le vol qui ne peut pas s’arracher sans détérioration du cadre, présentera l’avantage de contraindre les voleurs dès l’instant où ils le localisent sur le vélo. Puisque la revente d’un vélo détérioré est beaucoup moins intéressante, cela devrait donc minimiser le nombre de vols dès le départ !

Par ailleurs, un vélo ayant été mis en circulation à compter du 1er janvier 2021, et qui ne posséderait pas de marquage apparaîtra automatiquement suspect lors de sa revente. Et de surcroît, si ce dernier possède des traces évidentes d’effraction, il deviendra invendable.

Nous vous conseillons ainsi de choisir un marquage hautement résistant Recobike pour maximiser les chances de restitution de votre vélo en cas de vol, et d’être particulièrement vigilant lors de l’achat d’un vélo d’occasion récent !

Téléchargez notre livre sur la signalisation et les panneaux des pistes cyclables

Pour que nous puissions vous envoyer le lien de téléchargement, il vous suffit de rentrer votre adresse ci-dessous.

Merci pour votre intérêt. Vous allez recevoir un mail avec le lien de téléchargement.

Pin It on Pinterest

Share This