Il semblerait qu’on prenne moins soin de nos chères pistes cyclables que de nos routes. Cette constatation nous vient ce matin de chez nos amis Québecquois à Montréal qui ont découvert une bien curieuse façon de peindre les bandes blanches le long des pistes…dechets2pistes

En effet, à plusieurs endroits, la peinture a été déposée sur des déchets ce qui au niveau de l’art contemporain peut amener une installation intéressante, mais au niveau de l’usage des pistes, sans aucun doute un travail à refaire… Au final, il semblerait qu’1% des 188 km serait à refaire.

Si vous avez des photos de nos #pistescyclables de ce nouveau genre, n’hésitez pas à partager !

Lire l’article complet sur Le Journal de Montréal.

Pin It on Pinterest

Share This