Après une attente de plus de 3 ans suite à des études réalisées par la Commission sur le transport et les travaux publics, la Ville de Montréal au Québec s’apprête à clarifier la liste des usagers qui pourront utiliser les pistes cyclables de la ville. Les tolérances et les approximations actuelles laisseront la place à une liste plus précise dans la future réglementation. Avec le développement des véhicules à moteurs électriques, il devenait urgent de combler un vide réglementaire.

Pourront emprunter les pistes cyclables de Montréal :

  • les vélos (réguliers et électriques)
  • les patins à roues alignées (traduction pour la France : les rollers 🙂 )
  • Les aides à la mobilité motorisés (Fauteuils roulants électriques, triporteurs, etc.)

Ce qui restera interdit :

  • Planches à roulettes (traduction : les skateboard)
  • Scooters électriques
  • Piétons

La distinction est donc claire entre un vélo à assistance électrique et un scooter électrique qui lui devra emprunter la chaussée comme les véhicules à essence.

panneaupisteQuid de notre pays ?

En France, les scooters et autres motos sont interdits de rouler sur les pistes cyclables ; ces dernières étant réservées aux cyclistes, et non pas aux cyclomotoristes.

panonceau_Cyclomoteurs_cle7ffcc9Une exception toutefois. Lorsque des conditions exceptionnelles l’imposent, l’autorité compétente peut accompagner le panneau de la piste cyclable par un panonceau représentant un cyclomoteur. Dans ce cas, la piste est autorisée sur ce tronçon aux véhicules de ce type.

 

 

Photo CC  Jean louis Zimmermann