Chaque année, la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB) récompense les efforts d’une municipalité en matière de politique cyclable en remettant le prix du Guidon d’or. Elle met aussi en avant les villes qui à l’autre bout du tableau, ignorent la place du vélo comme moyen de déplacement urbain. Cette année, les grands gagnants sont…

Prix du Guidon d’Or

clou_rouilleLa Ville de Tours pour sa transformation depuis ces trois dernières années, avec une part belle faite aux piétons, aux vélos, et l’arrivée de la première ligne de tramway pour septembre 2013. La FUB cite notamment le pont Wilson qui aujourd’hui est devenu un pont pour les piétons et les vélos avec un espace de 4,20m de large et une seule file voiture dans un seul sens.

Prix du Clou Rouillé

La partie était très disputée entre trois villes appréciées par les cyclistes :  Marseille (13), Pontoise (95) et Biarritz (64).

Finalement, c’est Marseille qui remporte ce prix convoité, grâce à ses récentes condamnations par le tribunal administratif pour non aménagement de pistes cyclables dans le réaménagement de l’hyper-centre, pour une politique axé sur le tout voiture.

Saluons la bonne place de Pontoise avec multiplication des sens uniques « anti-cyclistes », contournement de la législation récente, absence d’aménagements cyclables, absence de stationnement sécurisé à la gare.

Et enfin, la ville de Biarritz qui peut se vanter de posséder 4 vélos électriques sur un territoire dépourvu de tout tracé cyclable.

Ce palmares renouvelé chaque année porte en lui l’espoir de voir les lanternes rouges s’allumer derrière les vélos plutôt que sur une liste de mauvais élèves.

A l’année prochaine !

Pin It on Pinterest

Share This