On apprend dans le journal Nice Matin que suite à la limitation de vitesse imposée sur le front de mer, les opposants à cette mesure se sont défendus de ne pouvoir l’appliquer faute de compteur de vitesse sur les vélos. Qu’a cela ne tienne, la métropole niçoise étudie désormais la faisabilité d’installer ces instruments sur les vélos bleus, vélos en libre service de l’agglomération.

Je pense qu’il serait bon d’installer directement un régulateur de vitesse relié par GPS à un SIG pour adapter la vitesse automatiquement selon la latitude et la longitude du contrevenant potentiel, et d’installer un radar anti-collision pour éviter les piétons.

Quand le civisme disparaît…

Pin It on Pinterest

Share This