C’est la mesure de la rentrée ! Elle fait jaser sur tous les forums, et alimente beaucoup d’encre virtuelle sur le réseau :

Monsieur Louis Nègre, Sénateur-maire UMP de Cagnes-sur-Mer (06), a pris un arrêté municipal prévoyant la limitation de vitesse à 10 km/h sur la piste cyclable de la Promenade de la plage et une amende de 35 euros aux contrevenants flashés par la police municipale à partir du 11 septembre.

Voilà pour les faits.

Maintenant, que peut-on lire ça et là ? les critiques sont très nombreuses et Monsieur le Maire, qui avait déjà pris des mesures radicales par le passé, n’est pas ménagé.

Dans l’extrait du journal télévisé de France 3 Côte d’Azur que vous pourrez retrouver ci-dessous, on comprend aisément le problème. Et cette situation n’est pas propre à Cagnes-sur-mer, on la retrouve dans bon nombre de stations balnéaires, où le plaisir de la vue sur la mer, invite tous les publics à partager le même territoire restreint.

C’est ici que le bas blesse sans aucun doute. Tout le monde veut être là au même moment pour partager cet espace. Certaines communes ont pris des mesures encore plus radicales, en interdisant les deux roues et autres rollers de ces sites pour ne les laisser qu’aux piétons.

La séparation piétons d’un côté, vélos et rollers de l’autre, semble être généralement bien admise et respectée dans pas mal d’endroits, peut-être plus à l’étranger. Mais, se déplacer en roller ou en vélo à 30 km/h sur cet partie de l’espace ne resterait pour autant pas une bonne idée, tant la fréquentation, le manque de visibilité, l’imprévu, peut provoquer un accident grave à tout moment.


Cagnes-surMer : Des vélos limités à 10 Km h par Maxisciences

Comme on peut le lire, l’excuse de l’absence de compteur kilométrique ne tient pas beaucoup, un cycliste connait sa vitesse par expérience, il sait très bien quand il est à 10km/h (en côte 🙂 ) et quand il est à 30/35 km/h, pas besoin de compteur pour cela.

La mutation de nos cités avec la diminution de l’espace réservé à l’automobile est en cours, et elle doit encore mûrir et surtout être acceptée par les usagers.

Que faire dès lors ? Quelques pistes de discussions :

1) Sans doute, limiter la vitesse des automobiles de 50 à 30km/h sur les voies motorisées permettraient aux cyclistes de route d’être plus en sécurité. Il serait bon de rappeler aux automobilistes que les cyclistes n’ont aucune obligation à emprunter un espace partagé, et qu’ils ont autant le droit d’être sur la route que les voitures. Pour autant, assurer leur sécurité est tout aussi essentiel.

2) augmenter de 10 km/h à 15 km/h ou du moins, demander aux agents avec leur radar de ne verbaliser qu’au delà de cette limite. Cette vitesse correspond plus à une pratique de loisir.

3) renommer cette piste cyclable en espace partagé,

4) informer les usagers de cet espace sur les consignes de sécurité par quelques panneaux d’informations. J’ai cru lire sur un forum que même Monsieur le Maire a pu commettre l’erreur de changer brusquement de direction sur la piste au grand dam des vélos qui le suivait.

4) arrêter de diaboliser les rollers. Il est des pratiquants de rollers tout aussi responsables que les cyclistes, et des inconscients en vélo tout aussi dangereux que des débutants en roller. Il serait difficile pour une commune de rajouter des voies dédiées à chaque nouveau mode de déplacement alternatif !

Au final, cette mesure est peut-être bonne parce qu’elle permet de faire avancer la discussion sur un problème réel de partage d’espaces par des publics différents. La méthode de verbaliser est sans doute radicale, mais l’objectif n’est certainement pas contre le développement d’une pratique des déplacements doux. Si vous avez des enfants et que vous souhaitez les initier au plaisir de se déplacer en vélo, je doute que vous soyez rassurés de les amener dans le peloton du Tour de France !

Un espace où chacun se sent en sécurité est sans doute plus propice à développer la pratique du vélo loisir, ou du vélo comme moyen de déplacement. La côte d’Azur offre des itinéraires cyclables à tous les amateurs du vélo sportif, et ralentir en arrivant à Cagnes devrait faire partie du plaisir !

Et une petite vidéo pour détendre l’atmosphère parfois tendue avec un flash radar à ne surtout pas reproduire !

[embedplusvideo height= »281″ width= »450″ standard= »http://www.youtube.com/v/h8a894ulMoM?fs=1″ vars= »ytid=h8a894ulMoM&width=450&height=281&start=&stop=&rs=w&hd=0&autoplay=0&react=1&chapters=&notes= » id= »ep9873″ /]

Pin It on Pinterest

Share This