Un plan des « itinéraires urbains » avec une légende assez obscure est présent sur le site de l’Office du Tourisme d’Aix-en-Provence. Les 300 jours de soleil par an ne suffisent apparemment pas pour développer les modes de déplacements doux.

Pin It on Pinterest

Share This